Notre action

Dans la situation sanitaire que nous connaissons, il nous est apparu nécessaire au début du confinement de mettre en place, dans un élan de solidarité, un projet permettant de soutenir la création artistique et d’aider les artistes durant cette crise. Cette action s’est achevée le 30 juin. Voici les principaux éléments d’une chronique depuis le lancement jusqu’au clap de fin.

Nous sommes un collectif d’acteurs du domaine de l’art d’horizons variés et complémentaires.

Nous sollicitons les collectionneurs de nos réseaux pour qu’ils s’engagent dans notre action de solidarité avec les artistes ; nous encourageons les artistes à s’inscrire dans un élan de solidarité entre eux.

Pour initier ce cercle vertueux, nous avons créé un label et précisé les règles de fonctionnement.

L’artiste met en vente jusqu’à 3 œuvres, dont au moins une à moins de 500€, ceci en accord, lorsqu’il y a lieu, avec la galerie qui le représente.

Il publie les œuvres sur ses réseaux sociaux avec le hashtag #lesamisdesartistes afin que celles-ci puissent être retrouvées par les collectionneurs que nous mobilisons.

L’acheteur verse 70 % du prix directement à l’artiste et les 30 % restants sur une cagnotte solidaire Leetchi au profit d’une association assurant leur distribution auprès d’autres artistes.

Notre première opération destinée au fonds de soutien de la Fondation Antoine de Galbert a dépassé nos espérances avec 10331€ collectés.

Notre seconde opération au profit du Bureau d’Aide Sociale de l’association La Maison des Artistes (MDA) qui vient en aide à près de 200 artistes en difficulté par an a encore fait mieux avec plus de 12000 € collectés pour 106 oeuvres vendues.

« L’association La Maison des Artistes remercie chaleureusement le collectif d’avoir choisi son Bureau d’Aide Sociale pour leur seconde opération. Les fonds récoltés vont permettre de pouvoir aider un nombre important d’artistes adhérents, d’autant plus en difficultés suite à la crise sanitaire due au covid-19 que nous traversons. » lire le communiqué de la MDA

Le 18 mai nous avons lancé notre troisième opération. Le bénéficiaire était le lieu de création 100ecs et en particulier le FIMAC (Fonds d’Investissement Mutualisé d’Art Contemporain) qui a pour objet le soutien à la création contemporaine via l’achat d’œuvres d’artistes émergents.

La quatrième et dernière opération a été réalisée au bénéfice de l‘association ARTAGON qui a créé un fonds pour soutenir les étudiants en école d’art les plus fragilisés.

Perte d’un stage rémunéré, d’un travail alimentaire sans pouvoir recourir au chômage partiel, maintien ou augmentation de frais en dépit de la crise sanitaire, isolement, détresse invisible… Fortement impactés par la situation que nous traversons, de nombreux étudiants en école d’art sont actuellement en grande précarité, mettant en danger l’obtention de leur diplôme ou la poursuite de leurs études, voire les rendant incapables de subvenir à leurs besoins au quotidien. 

Au regard de ce que nous vivons, s’engager dans un tel projet qui fait vivre l’art nous semble être en parfaite en résonance avec les valeurs de solidarité, d’action et de citoyenneté responsable qui nous sont chères.

Le 30 juin a marqué la fin de cette première action que le désarroi des artistes pendant la crise sanitaire aura rendu nécessaire. Nous aurons su, tous ensemble, révéler un magnifique élan solidaire et un cercle vertueux jetant les bases d’une nouvelle amitié avec les artistes qui saura s’organiser pour rester vivace.

Qui sommes nous

Notre collectif réunit des acteurs du monde de l’art

Isabelle de Maison Rouge, critique d’art, commissaire d’exposition
www.isabelledemaisonrouge.com/

Valérie Delaunay, galeriste
www.valeriedelaunay.com 

Margaux Derhy, artiste peintre
www.margauxderhy.com

Sandra Matamoros, artiste photographe plasticienne
www.sandramatamoros.com 

Christophe Billard, collectionneur, président de l’association Les amis de l’imprimerie IDEM
www.idemparis.com

Louis-Laurent Brétillard, éditeur, fondateur du salon Turbulences
www.tribew.com – www.salonturbulences.com 

Julen de Ajuriaguerra, fondateur de Muse Square
www.musesquare.com

A nos cotés

Ils accompagnent notre initiative

Jean-Michel Alberola – Ivan Messac – Jacques Bosser – Claude Mollard – Olivier Louf-Meersseman – Clément Sauvoy – Audrey Verger – Artwork in Promess – Ingrid Pux – Corine Borgnet – Artistes Contemporains – Femmes Artistes Le Podcast – Paul Ardenne – Anouk Grinberg Emmanuel Guibert

Clap de fin

Pendant cette période si particulière que fut le confinement puis le déconfinement, nous sommes heureux de voir à quel point notre action de soutien au profit des artistes de la scène française a soulevé une si grande vague de solidarité.

Elle a permis à des artistes, émergents, reconnus ou établis de vendre des œuvres en direct par l’intermédiaire des réseaux sociaux et dans les respects des règles du marché de l’art. Plus de trois cents œuvres ont été vendues pour un montant dépassant les 130 000 euros.

Ce fut l’occasion pour de nombreux amateurs d’art d’exercer leur talent de défricheur et de découvrir des pépites. Certains faisaient pour la première fois l’expérience de l’acquisition d’une œuvre avec tout le bonheur qu’elle transmet, d’autres collectionneurs très aguerris ont véritablement joué le rôle de mécènes auprès d’artistes qu’ils soutiennent.

Enfin, la générosité des artistes, heureux de participer à ce cercle vertueux en cédant 30% de leur vente, ont donné des fonds à des organismes choisis avec soin qui se sont spécialisés dans le soutien aux artistes plasticiens durant cette période : le fonds de soutien de la Fondation Antoine de Galbert, le bureau d’aide sociale de La Maison des Artistes, le fonds mutualisé de l’association FIMAC sous  l’égide du 100 établissement culturel solidaire et d’Artagon en soutien aux étudiants en art.

Nous souhaitons renouveler nos remerciements à tous, artistes, amateurs d’art, généreux donateurs et bénévoles du collectif ainsi qu’Alix de La Chapelle, Valentine et Ferdinand Billard.

Nous avons démontré que l’art est l’affaire de tous et la solidarité tout autant.

Les Amis des Artistes mettent ainsi fin à ce premier acte. Nul doute qu’ils reviendront vers vous pour un second volet.

Ce n’est donc qu’un au revoir avec baisser de rideau mais certainement pas la fin d’une belle aventure qui se poursuit…